Le Tai Mah à Lausanne (Chinois, Indonésien, Malaisien)

L’un des rares restaurant indonésien de la région avec une carte très longue, peut être trop. Mise à part un service particulièrement accueillant, sympathique et les brochettes de poulet, j’ai pour ma part trouvé le repas un peu mitigé, on a probablement mal choisi nos plats. Nous avons commandé une spécialité, le hainan chicken mais je préfère celui de “La Jonque”, un restaurant chinois, cuisinier et servi plus simplement, une assiette de poulet avec une sauce mais les goûts sont plus en accords avec les miens

Notre déjeuner :

Salade au tofu à la sauce cacahuète chaude (10fr)
Brochettes de poulet satey (13fr)

* * *

Hainan chicken (50fr / 2pers.)
Calamar au miel et sauce satay (22fr)

* * *

Sorbet (3fr / boule) 2x
Rambutan (8fr)

* * *

Henniez verte 5dl (4.50fr) 2x
Villette dl (3.90fr)
Pression 2dl (3.50fr)
Café (3.40fr) 2x
Carafe d’eau (gratuite)

132.20 frs. pour deux personnes

 

Brochettes de poulet satay : Elles étaient très bonnes. Il y avait quatre brochettes abondamment nappées de sauce et garnies de cubes de concombres et d’oignons. La viande était bien cuite, peu colorée, légèrement croustillante et tendre. La sauce était bonne, légèrement piquante, un peu croquante avec des cacahuètes concassées, une sauce délicieuse mais pas mal grasse.

Hainan chicken : Il était correct, très copieux. Une spécialité sur commande, techniquement c’est un poulet bouilli servi avec un riz qui a été cuit en son sein, il y a aussi un potage provenant du bouillon de cuisson, ainsi que des sauces. Un plat qui peut différer selon les régions ou les chefs mais en gros, c’est à peu près ça.

Là, nous avons eu le poulet coupé en morceaux avec ses os, dressés sur des rondelles de concombres et arrosés d’une sauce à base de soja, vinaigre et alcool, un plat servi froid mais mis sur un réchaud, la volaille avait une belle gueule, une jolie peau jaune et brillante, une chair tendre, particulièrement celle des cuisses que je préfère à la poitrine, plus grasse, plus moelleuse.

Le riz : Il était correct, moelleux avec un aspect brillant et un peu collant avec un goût léger de volaille.

Les sauces : L’une était à base de soja que je n’ai pas goûté, l’autre principalement à base de gingembre râpé et de l’huile piquante car elle est de couleur rouge, rose mais au final, elle n’était pas vraiment piquante.

Le potage : Il était correct. Servi dans une belle et grande soupière, nous l’avons consommé en fin de repas, il était donc plutôt tiède, il avait un goût assez nature, c’était garni de choux, d’oignons nouveaux et d’oignons.

Calamars au miel et sauce satey : Il était correct, bon. Mais on s’était demandé si on a pas mal lus l’énoncé le “ou” en “et” car il n’y avait rien de “satey” dans ce plat, il y avait du calamars, des morceaux d’ananas et de concombres le tout bien nappés d’une sauce épaisse, onctueuse et bien sucrée.

Rambutans : Ils étaient corrects, bons. Rien de particulier, c’était des fruits en conserve, habituellement on trouve souvent des lychees en desserts, parfois des longans, pour une fois que l’on trouve des rambutans, j’en ai profité, une texture un peu plus ferme, croquante et moins acide que les lychees.

La situation : Le Tai Mah (avenue de Cour 38A, 1007 Lausanne, +41 21 616 46 33) est un restaurant asiatique proposant une cuisine chinoise, indonésienne et malaisienne, il est ouvert du mardi au jeudi (10h à 23h30), le vendredi et samedi (10h à 24h), le dimanche (10h à 23h) et le lundi (10h à 14h30), fermé le lundi soir, horaires de restauration coupés. Le restaurant est situé dans un quartier calme avec habitations, bureaux et quelques petits commerces. Il est desservi par le bus n°1 (arrêt “Rian-Cour”) qui est à quelques minutes.

Le cadre : L’établissement est de taille moyenne avec environ quarante couverts côté restaurant et environ vingt de plus côté café. La décoration est plutôt sympathique mélangeant deux styles, la moitié “bas” avec un sol en carrelage, des murs jaunes et boiserie donne une ambiance de café, bistrot plutôt classique et la seconde moitié “haute” avec des tableaux et lampions apportent une touche asiatique, il y a même des décorations accrochées au plafond.

L’ambiance : C’était sympathique avec une clientèle apparemment du quartier, tranquille, il y avait une vingtaine de clients dans tout le restaurant.

La carte : Un choix très vaste avec de très très nombreux plats organisés de façon un peu compliquée et des énoncés souvent peu explicites avec également six menus et des spécialités sur commande.

Le service : Il y avait deux, peut être trois personnes en salle, c’était sympathique, rapide, en bon commerçant ils aiment parler avec les clients, ils parlent français, anglais, cantonais et indonésien.

La rapidité : La cuisine a été rapide avec peu d’attente, le chef et patron est venu souvent en salle pour parler avec les clients et il adore ça, peut être un peu trop.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.