Le Restaurant du Chasseur à Allaman (Argentin, Français)

Premier repas “chasse” de cette année chez eux, c’était fort copieux, le service toujours aussi avenant mais un peu déçu par mes choix, j’ai pas été judicieux de prendre un carpaccio plus le tartare de daim, c’était trop.

Note déjeuner :

Terrine de gibier

* * *
Provolone à l’origan (18fr) 2x
Morcilla de cebolla  (9fr) 2x

* * *

Tartare de daim à l’huile de truffes d’Alba et moutarde de Meaux (49fr) 2x

* * *

Carpaccio de daim à l’huile vierge de Toscane “Terrabianca” (32fr) 2x
Copeaux de pecorino sarde à la truffe noire, balsamico 12 ans

* * *

San Pellegrino 75cl (8.50fr) 2x
Thé, théaire (6fr)
Thé, théaire (offert) 2x

239 frs. pour deux personnes

Provolone à l’origan & morcilla de cebolla : Ils étaient délicieux, deux entrées distinctes que nous avons prises comme une seule entrée, la première est une tranche de provolone (fromage) grillée à l’origan, la seconde est un boudin aux oignons.

Le boudin était très bon avec un goût prononcé sans l’être trop, la texture était tendre et moelleuse. La provolone était excellente, légèrement croustillante avec une petite acidité très plaisante, je trouvais que ça se mariait bien avec le boudin.

Tartare de daim à l’huile de truffes d’Alba et moutarde de Meaux : Il était correct, bon et très copieux mais pas top à mon goût. Le tartare était assaisonné en plus de ciboulette et de pistache et décoré de quartiers de figues, de cerneaux de noix, raisinnets et trait de balsamique.

Le tartare était haché, ça avait une texture moelleuse mais je l’ai trouvé un peu trop lourd et la moutarde un peu trop piquante.

Carpaccio de daim à l’huile vierge de Toscane “Terrabianca”, copeaux de pecorino sarde à la truffe noire, balsamico 12 ans : Il était bon et très copieux. Les tranches de daim étaient dressées en rosace avec au milieu un généreux mesclun garni de copeaux de pecorino, le tout bien arrosé de vinaigre balsamique.

La viande était fraîche, aplatie à la main donc les tranches ont une certaine épaisseur, dans l’ensemble des goûts, c’était très doux, celui du pecorino était également très dominant, un peu lourd d’ailleurs, mon ami et moi même en avons laissé pas mal de côté, personnellement, j’ai eu de la peine à sentir le goût propre du daim, ce n’est qu’a partir de la moitié que j’ai commencer à le sentir et sur la fin pour bien en identifier son goût.

La situation : Le Restaurant du Chasseur (route Suisse, 1165 Allaman, +41 21 807 30 73 ) est un restaurant argentin ouvert du jeudi au lundi de 10h à 15h et de 18h30 à 24h, le mercredi de 18h à 24h, fermé le mardi et mercredi midi. Il situé à Allaman sur la route Suisse, près d’IKEA, sortie d’autoroute d’Aubonne. Le restaurant propose quelques places de parkings réservées mais il y en a également quelques unes dans les alentours.

Le cadre : L’établissement possède deux salles et une terrasse. L’une des salles fait un peu plus restaurant et l’autre café mais il n’y pas de différences majeures entres elles, juste des petits détails décoratifs, mobiliers et d’aménagement. Nous étions du côté café, une vingtaine de couverts, un cadre aux couleurs blanc, beige et or, des tables joliment dressées, le seul défaut était le bruit ambiant, quand c’est plein c’est vraiment bruyant, plus que dans l’autre salle, surement du à un agencement un peu plus serré.

L’ambiance : Le restaurant était bien rempli, si ce n’était pas complet.

La carte : Un mélange de spécialités argentines et de mets français, la star c’est la viande.

Le service : Il y avait trois personnes en salle, c’était attentionné, souriant et rapide.

La rapidité : La cuisine a été rapide, bon rythme malgré l’affluence de ce soir.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.