Le Palace Sushi Zen à Lausanne (Japonais)

Voila bien six mois que je n’étais plus venu manger leurs petits délices et ils sont toujours aussi bons avec une bonne surprise à la clé, le retour d’un maquereau d’une qualité un peu meilleure et stable.

Notre déjeuner :

Tartare de thon et mangue
~
Sériole cuite en sauce soja
~
Temaki thon, pce (10fr)
Philadelphia roll, 4pces (15fr)
Gunkan tartare de boeuf & oeuf de caille, 2pces (12fr) 3x
Gunkan oursin & oeuf de caille, 2pces (16fr) 2x
Nigiri maquereau mariné, 2pces (9fr) 3x
Nigiri anguille & camembert, 2pces (13fr) 3x
Nigiri saumon saisi, 2pces (10fr)
Nigiri omelette japonaise, 2pces (8fr)
~
Coca Cola 33cl (8fr)
Badoit 5dl (6.50fr)
Café (5fr) 2x

201.50 francs pour deux personnes

Tartare de thon et mangue : Il était bon, une petite attention du chef Kohji, des cubes de tailles moyennes dressées en dôme. Étonnement ça se mariait bien, la douceur et le moelleux de la mangue avec également la moelleux du thon, le goût de celui était assez fort pour ne pas être masqué par celui de la mangue.

Sériole cuite en sauce soja : Elle était bonne, deuxième surprises du chef, c’était un morceau de sériole, peut-être de la joue, servie chaude dans une sauce douce à base de soja, mirin ou sake.

Gunkan oursin & oeuf de caille : Ils étaient très bons. Le goût iodé et légèrement amer de l’oursin se mélangeait délicieusement bien avec le jaune d’oeuf de caille qui lui apportait douceur et onctuosité, diminuant également l’amertume.

Nigiri tartare de boeuf & oeuf de caille : Ils étaient très bons. Le tartare avait une texture moelleuse, un goût légèrement doux et un peu piquant, plus relevé que dans mes souvenirs, on sentait en premier le jaune d’oeuf qui se mélangeait avec le boeuf, c’était onctueux, doux, sucré puis le piquant remonte à la fin.

Nigiri anguille & camembert grillés : Ils étaient très bons. Une tranche d’anguille naturellement grasse, un peu gélatineuse mariée avec un camembert fondant, un peu amer, légèrement fondu au chalumeau, nappé d’un peu de sauce kobayaki sucrée, un mélange de goût et de texture très gourmand.

Nigiri maquereau mariné : Ils étaient corrects, bons, je les avaient un peu mis de côté car ils n’avaient que des tranches sous vide tout prêtes depuis un certain temps et là maintenant, ils ont de nouveau des filets entiers. La différence n’est pas énorme mais la qualité est plus stable lors de l’utilisation de filet entier. La chair était tendre, lisse mais pas aussi lisse que je peux goûter ailleurs qui sont réellement fondant.

La situation : Le Palace Sushi Zen (Grand Chêne 7-9, 1002 Lausanne, +41 21 331 31 31) est le sushi-bar de l’hôtel “Lausanne Palace”. Il est ouvert du mardi au samedi de 12h00 à 14h00 et de 19h à 22h00, jusqu’à 23h45 les soirs du vendredi et samedi et jusqu’à 15h00 le samedi midi. Il est situé en plein centre-ville, desservi par la gare qui est à cinq, dix minutes à pieds, par la majorité des bus de la ville et les métros avec les arrêts “Montbenon”, “St-François” ou “Bel-Air”. En voiture, on pourrait se parquer directement au parking de l’hôtel, le parking public payant du “St-François situé juste en face ou alors tenter sa chance avec les places de parkings avoisinantes.

Le cadre : L’établissement compte environs quarante couverts entre les places au sushi-bar, la salle et la petite estrade, comptez en plus une petite terrasse pour les beaux jours. Le cadre est lumineux, sobre et moderne aux couleurs noirs, grises et rouges. L’aménagement est assez serré, les tables sont plutôt petites mais on est assis confortablement mise à part les pieds qui gênent un peu. Si vous êtes deux, les places au sushi-bar sont un bon choix, elles sont bien aménagées, le comptoir n’est pas trop serré, on est plutôt bien assis, c’est confortable avec en plus vue sur les produits et les itamaes.

L’ambiance : C’était très calme, il y avait peut-être à peine une dizaine de clients.

La carte : Une carte des mets japonais qui se concentre spécialement sur des sushis modernes et traditionnels complétée par un petit assortiment d’entrées et quelques plats chauds au choix assez limité : potage, soba ou udon.

Le service : Il y avait deux personnes, c’était rapide et pro.

La rapidité : Il y avait deux itamaes au sushi-bar et une derrière dans la petite cuisine, c’ était rapide.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.