Le Megu, Gstaad (Japonais)

Que vaut un restaurant de cuisine japonaise moderne, gastronomique, dont le restaurant phare se situe à New York mais qui possède un petit frère à Gstaad dans un hôtel cinq étoiles avec des chambres qui coûtent de 550 à 1650 francs la nuit.

Notre déjeuner :

Menu Omakase (CHF 165.00) 3x

Carpaccio de limande jaune, caviar Osciètre suisse et sauce Kanzuri

Asperge croquante pannée aux crackers de riz japonais, piment et citron

Salade orientale aux légumes, noix, graines, sashimi Madai et huile de sésame

Sélection de sushi et sashimi et soupe au Miso Akadashi

Croquettes de boeuf Wagyu farcies au foie gras, gingembre et citron

Steak de boeuf Wagyu Kagero

Assortiment de dessert
~
Carpaccio de boeuf wagyu (CHF 29.00)
Tempura de crevettes au sel de thé vert (CHF 19.00)
Nigiri chutoro, pce (CHF 11.00) 3x
Nigiri maquereau, pce (CHF 6.00) 3x
Nigiri ventrèche de saumon, pce (CHF 9.00) 2x
Uramaki Saint-Jacques habanero, 6 pces (CHF 19.00)
~
Passuger 77cl (CHF 9.00)
Virgin Mary, 3dl (CHF 16.00) 2x
Café (CHF 6.00) 3x

 690.00 francs pour trois personnes

Carpaccio de limande jaune, caviar Osciètre suisse et sauce Kanzuri : Il était bon, sympathique avec une association caviar – sauce kanzuri (chili et yuzu) qui peut paraître bizarre mais pourquoi pas, la limande avait du goût et une chair assez grasse, ronde en bouche, elle était très légèrement nappée d’huile de sésame.
Carpaccio de limande jaune, caviar Osciètre suisse et sauce Kanzuri

Asperge croquante pannée aux crackers de riz japonais, piment et citron : Un plat que j’ai beaucoup aimé, même mon ami qui n’aime pas les asperges a trouvés sympathiques. Les asperges étaient bonnes, avaient du goût mais celui du riz était très présent, faisant passer les asperges au second plan, la panure était croquante, bien colorée mais je n’ai pas vraiment senti le piment et le citron, de plus, le plat était particulièrement salé, même constat pour l’ensemble de la table.
Asperge croquante pannée aux crackers de riz japonais, piment et citron

Salade orientale aux légumes, noix, graines, sashimi Madai et huile de sésame : Elle était bonne mais sans plus, deux tranches de madai décorées de deux baies de goji, dressées sur une salade de légumes coupés en julienne avec une sauce à base de sésame garnie de pignons et d’amandes effilées.
Salade orientale aux légumes, noix, graines, sashimi Madai et huile de sésame

Sélection de sushi et sashimi et soupe au Miso Akadashi : Un assortiment correct, bon, il y avait en nigiri de la Saint-Jacques et du thon rouge orné d’une lamelle de truffe noir, en sashimi il y avait de l’omelette douce, deux crevettes douces et deux fines tranches de saumon et de thon gras.
Sélection de sushi et sashimi
La soupe était bonne, la miso rouge étant plus salé que la blanche, le goût était donc un peu plus corsé, garniture traditionnelle composée de champignons shiitakes émincés, d’oignon nouveau finement ciselé et de cubes de tofu.Soupe au Miso Akadashi

Croquettes de boeuf Wagyu farcies au foie gras, gingembre et citron : Elles étaient très bonnes, la panure était croustillante, fortement colorée laissant un petite amertume pas désagréable, la farce était composée de boeuf wagyu haché, d’un morceau de foie gras, d’herbe et des d’oignons, le goût du foie gras n’était pas flagrant sauf pour le petit morceau restant pas encore totalement fondu, au dessus, il y avait un petit topping de zestes de citron confits, l’ensemble était gourmand.
Croquettes de boeuf Wagyu farcies au foie gras, gingembre et citron

Steak de boeuf Wagyu Kagero : Il était correct, sans plus, un plat flambé devant nous, trois steak tranchés avec des lamelles d’ail frit et des rondelles d’oignons grillant sur la pierre, j’ai trouvé la viande un peu trop cuite, il était déjà rosé alors que je l’aurais préféré saignant.
Steak de boeuf Wagyu Kagero

Assortiment de desserts : Un joli assortiment de dessert composé d’une crème brûlée au yuzu, d’un cheesecake au wasabi, d’une glace au thé vert et de divers fruits frais.
Assortiment de dessert

Carpaccio de boeuf wagyu : Il était délicieux, l’un des mes plats favoris de ce repas, les tranches étaient fines, la viande tendre et goûtue, sous le carpaccio il  y avait de la mayonnaise étalée au pinceau mais il y en avait peut être un peu trop pour certain d’entre nous, au dessus il y avait du basilic ciselé.
Carpaccio de boeuf wagyu

Tempura de crevettes au sel de thé vert : Ils étaient correctes, bonnes, la panure était joliment dorée, croustillante et légère, les crevettes bien cuites encore légèrement nacrées mais on sentait un peu trop le goût de l’huile, tandis que le sel au thé vert, le goût de ce dernier n’était pas particulièrement flagrant.
Tempura de crevettes au sel de thé vert

Nigiri maquereau, ventrèche de saumon, chutoro, uramaki Saint-Jacques habanero : Un assortiment de sushi à la carte que nous avons pris en plus, le maquereau était un peu trop sec à mon goût, le chutoro était délicieux et absolument fondant, la ventrèche de saumon était sympathique, légèrement passée au chalumeau et servei avec un peu de mayonnaise, les uramakis de Saint-Jacques étaient bons, garni d’oeufs de poisson volant et d’une sauce au habanero, c’était pétillant et légèrement relevé.
Nigiri maquereau, ventrèche de saumon, chutoro, uramaki Saint-Jacques habanero

Bloody Mary : Un jus de tomate épicée au prix assez élevé mais comparé au prix habituel des 6 francs les 2 dl., ici nous avions 3 dl. et l’ensemble est un peu plus travaillé avec des tomates cerises, de l’ail haché, bâton de céleri.

La situation : Le Megu (The Alpina Gstaad, Alpinastrasse 23, 3780 Gstaad,+41 33 888 98 66) est un restaurant japonais moderne, ouvert du 1 juin au 31 septembr e 2013 et 1 décembre  au 30 mars 2014, du jeudi au lundi de 12h à 15h et 19h à 23h. Il est situé dans les hauts de Gstaad, dans les murs du The Alpina Gstaad, juste après le Gstaad Palace qui est bien visible.

Le cadre : C’est très beau, luxueux mais on ne se sent pas mal à l’aise malgré que l’on soit dans un cinq étoiles et que l’on arrive peinard en basket, short et polo, c’est peut être à cause de l’été et que tout les clients de l’hôtel sont en tenues décontractée ou le cadre contemporain des lieux avec cette touche de bois qui donne un côté rustique, bref, c’était bien plus détendu que certain de mes repas gastronomique dans un restaurant ou palace.

L’ambiance : C’était une ambiance farniente, le ciel, la montagne, le petit vent, un petit moment de détente loin de tout.

La carte : Un menu dégustation de sept courses, un joli choix d’entrées surtout froides, un peu de chaudes, quelques plats principaux mais surtout du boeuf wagyu au grill décliné en entrecôte, filet ou chateaubriand.

Le staff : Il y avait trois personnes au service, un au sushi bar et un en cuisine, le service en salle parle anglais et allemand et un peu le français.

La rapidité : C’était rapide avec bon rythme.

La conclusion : Y a pas à dire, les lieux sont magnifiques, depuis la terrasse, on n’y voit aucune habitation, rien que le ciel et la montagne, les prix sont plutôt abordable, sans exagération compte tenu du cadre, le service était sympathique, décontracté, pas guindé, tandis que la cuisine, est plutôt bonne, intéressante dans l’ensemble même si y a quelques plats un peu plus standard, sans surprise.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.