L’Ousteau à Lausanne (Provençale)

Jeudi soir 17 décembre 2015, un ami m’a emmené découvrir L’Ousteau à Lausanne, un restaurant ouvert en juillet 2015 par des ex-collègues de mon ami.

Le restaurant L’Ousteau (avenue de Chailly 21, 1012 Lausanne, +41 21 653 03 28, info@loustau.ch) propose une cuisine provençale, il est situé dans les hauts de Lausanne, près du giratoire du Pont de Chailly dans un quartier résidentiel et proche des commerces, il est difficile de trouver une place de parking selon les heures mais vous aurez plus de chance vers le centre de Chailly, vers les commerces. il est ouvert du mardi au dimanche 9h – 0h, cuisine de 12h à 14h et 19h à 22h. L’établissement propose une salle et une terrasse, le cadre est dans un style contemporain, il y a bien une cinquantaine de couverts dans un aménagement assez serré composé de tables, tables hautes, chaises, banquettes et places au bar. L’ambiance de ce jeudi soir était forte bruyante, le restaurant était complet, c’était convivial et chaleureux.

La carte des mets était courte et variée, complétée par des suggestions, les prix oscillent entre 8 et 16 francs pour les entrées, 26 à 42 francs pour les plats et environ 10 francs pour les desserts. Le service en salle était assuré par trois personnes, dirigé par Grégory Luce qui était barman au Lausanne Palace et en cuisine , le chef Thomas Bruneau qui vient du Lausanne palace était secondé par deux autres personnes.

 

Notre dîner :

Salade mêlée (CHF 8.00)
Carpaccio de loup de mer (CHF 12.00)
~
Bouillabaisse (CHF 39.00)
Osso bucco (CHF 28.00)
~
Verrine pomme (CHF 8.00)
Moelleux au chocolat (CHF 10.00)
~
Perrier Jouët 10cl (CHF 15.00)
Jus de tomate 20cl (CHF 4.20)
Languedoc, Pays d’Oc, 2014, M. Chapoutier 10cl (CHF 5.50)
Café (CHF 3.50)

136.70 francs pour deux personnes.

Notre repas avait commencé par quelques olives marinées dans du pastis, c’est original et en accord avec la cuisine du restaurant. En entrée, j’avais pris le carpaccio de loup de mer qui était accompagné d’un toast tartiner de tapenade et d’une poignée de rucola. Le loup de mer était très bon, détaillé en tranches moyennes, pas trop épaisses mais assez pour voir une mâche sous la dent, le toast était croustillant et la rucola fraîche et bonne mais trop assaisonnée, c’était trop acide, même constat pour la salade mêlée de mon ami qui l’a trouvé bien au début mais l’acidité lui était monté au nez à la fin.

Carpaccio de louper de mer

En plat, j’avais opté pour l’osso bucco proposé en suggestion, c’était un bon choix, très gourmand, la pièce de viande était tendre, gélatineuse, juste ce qu’il fallait de gras, j’ai surtout beaucoup aimé les bâtonnets de polenta fort croustillants et parfumés, la sauce avait du goût et une texture épaisse, la garniture composée de petits oignons et champignons était bonne. Mon ami avait choisi la bouillabaisse qui m’a paru fort bien servie, il avait l’air satisfait de son plat.

Osso bucco
Bouillabaisse de poissons de mer, pommes de terre et légumes vapeurs

Pour finir notre repas, mon ami avait opté pour une verrine à base de pomme et j’avais choisi le moelleux au chocolat accompagné d’une boule de glace vanille. Le moelleux était bon, croustillant dehors et fondant dedans, c’était sacrément copieux malgré sa petite taille et je l’avais personnellement trouvé fortement sucré aussi.

Le repas a été sympathique, la cuisine était généreuse, l’ambiance fort animée, c’est une adresse qui marche fort bien avec une clientèle composée de trentenaire et plus.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.