Le P’tit Lausannois à Lausanne (Français)

Nouvel établissement à Lausanne, Le P’tit Lausannois situé près de la place de la Riponne propose une cuisine de marché avec une carte courte à prix raisonnable. Ceci est mon premier repas chez eux après leur première semaine d’ouverture.

Le P’tit Lausannois (rue du Tunnel 14, 1005 Lausanne, +41 21 311 45 60) est  un nouvel établissement situé au centre-ville, il propose une cuisine française “de marché”, il sont ouverts de 10h à 15h et 17h à 22h du lundi au vendredi ainsi que le samedi soir, les transports publics sont proches avec le métro et les bus n° 8 ou 7 par exemple, côté parking, il y a celui de la place du Tunnel qui est gratuit dès 19h ou celui de la Riponne qui est payant. L’établissement est tout petit avec 28 couverts, un cadre sobre, propre, dans des tons gris, une décoration légère, c’est sympathique, l’ambiance est calme ce lundi soir avec six clients moi inclus.

Le staff se compose de deux personnes, avec une personne en salle, le service est avenant, souriant et rapide et sympathique tandis qu’en cuisine, il y a également qu’une personne. La carte des mets est courte, cuisine française de marché, petit choix varié, les entrées coûtent jusqu’à 24 francs pour le foie gras par exemple et en plat, le filet de boeuf est à 42 francs. Mon dîner se compose du menu du soir en suggestion ainsi que d’une entrée et d’un dessert à la carte.

Mon dîner :
Foie gras au torchon, salade de mesclun (CHF 24.00)
~
Sorbet fruits de la passion (offert)

Menu du soir (CHF 49.00)
Salade de chèvre au lard
~
Sauté de ris de veau, sauce béarnaise

San Pellegrino 50cl (CHF 5.00)
Café (offert)

78 francs pour une personne

Je commence par mon entrée choisie à la carte, le Foie gras au torchon, salade de mesclun à l’huile de noix est simple, sobre et appétissant, j’en demande pas plus, il y a trois tranches de foie gras qui me paraissent fondantes à souhait,  elles sont accompagnées d’une petite saladine formée d’endive, de tomate mondée, mesclun et pousses, une chose que j’aime bien : les toasts sont faites avec du vrai pain et non du pain de mie.

Foie gras au torchon

Suit l’entrée du menu du soir qui est une Salade de chèvre au lard préparée d’une façon originale, le fromage de chèvre est travaillé avec des lardons pour en faire une masse onctueuse et dressée en quenelle sur trois tranches de pain toastées, l’entrée est garnie d’un petit mesclun similaire à celui qui accompagnait le foie gras.

Salade de chèvre au lard

Le menu suggestion de ce soir propose en plat un Ris de veau sauté, sauce béarnaise. Trois tranches de ris de veau dressées sur un lit de sauce béarnaise accompagnées de pommes de terres sautées et de quelques légumes. Le ris est bien coloré, croustillant et moelleux, je l’aurais personnellement préféré un peu plus rosé. La sauce béarnaise est bien parfumée, on y sent très bien l’estragon, la texture est plutôt épaisse et un peu granuleuse. Les pommes de terre sautées sont détaillées en cubes, elles sont croustillantes dehors et fondantes dedans, tandis que les légumes taillés en julienne, des carottes et des courgettes, elles sont fondantes.

Ris de veau sauté

Pour le dessert, pas de folie après un repas copieux, j’ai choisi une boule de Sorbet Artisanal aux fruits de la passion qui a une belle couleur, texture et goût.

Entre temps, début octobre, 1 mois plus tard, j’ai eu l’occasion d’y retourner avant la parution de cet article à la mi-octobre.

En entrée, je prend le Foie gras de canard poêlé (CHF 24.00) qui remplace le foie gras au torchon qui malheureusement n’a pas eu assez de succès et causant trop de perte. L’assiette est constituée de deux escalopes bien colorées et légèrement croustillantes, accompagnées d’un petit mesclun (tomate mondée, endives, pousses d’oignons, rucola, etc.) arrosé d’huile et de vinaigre, un peu trop à mon goût, j’aime quand il y a beaucoup de sauce mais c’est devenu très acide à la fin du plat.

Foie gras de canard poêlé
Foie gras de canard poêlé

Après, je me laisse tenter par les Suprêmes de caille poêlés au vin rouge, pommes sautées et légume (CHF 36.00), un plat généreux avec six suprêmes et une belle sauce réduite et goûtue en abondance, les pommes de terres sautées en cubes sont croustillantes et fondantes et les légumes sont (carottes et courgettes) très tendres.

Suprêmes de cailles poêles

En dessert, je prends un Clafoutis aux framboises (CHF 9.00) qui est plaisant, pas trop sucré, juste assez acidulé, pas trop liquide. Si des gens sont interloqués par la présence de la fraise, c’est parce que j’hésitais entre le clafoutis aux framboises ou aux fraises, j’ai laissé le choix au service est la personne m’a fait un mixte.

Clafoutis aux framboises
Clafoutis aux framboises

Conclusion : Sympathique adresse très bien placée et facile d’accès au centre-ville, la cuisine est simple et bonne, assez copieuse à des prix modérés, la carte est courte ce qui est souvent synonyme de produits frais, une adresse à essayer pour ceux qui ne saurait plus où allez manger à Lausanne.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.