Le Nil-Bleu à Lausanne (Ethiopien)

Je ne suis pas grand amateur de cuisine éthiopienne, une fois de temps en temps par curiosité et changement me suffit, d’où un manque d’enthousiaste mais mes amis qui y vont plus régulièrement on également trouvé la cuisine de ce soir un peu moins bonne que d’habitude.

Notre dîner :

Samboussa (4fr)
Les amuses gueules (7.50fr)

* * *

Yesega wet key (22fr)
Plat de dégustation Nil-Bleu spécial (55fr/2 pers.)

* * *

Thé maison aux épices, théaire (4fr)
Coca Cola 33cl (4.50fr)
Calanda sans alcool 33cl (4.50fr)
Henniez Verte 1l (8fr)
Café (3.30fr) 3x

123.90 frs. pour trois personnes

Samboussa : Il était correct. Une friture de forme triangulaire farcie aux lentilles ou à la viande hachée, poireaux et piment vert, servi par un ou deux.

Il avait une taille généreuse, la pâte était fine, joliment dorée, croustillante, bien égouttée.

Les amuses gueules : C’était correct. Des toasts de fromage blancs au kibé et épinards au kibé, il y avait quatre petits pain de mie toastés de forme triangulaire.

Ils étaient croustillants, ceux au fromage blanc étaient un peu secs, le fromage avait une texture friable, ceux aux épinards étaient plus plaisants.

Yesega wet key : C’était correct, copieux, varié. Des lanières de boeuf sautées et mijotées dans une sauce aux berbère et épices exotiques.

La viande était servi dans un petit pot et dans un plateau à part, une galette éthiopienne avec ses garnitures : épinards hachés, salade verte et tomate, chou blanc émincé, sauce relevée, et encore plus de galettes dans un plat à part. Les galettes étaient bonnes, souples, moelleuses mais je les ai trouvé un peu acidulées à mon goût.

J’ai trouvé l’énoncé du plat un peu trompeur, “lanières” est techniquement faux, je m’attendais à une viande émincée, sautée, mijotée et servie en sauce mais ça ressemblait plus en ragoût émietté.

La situation : Le Nil-Bleu (place de l’Ours 1, 1005 Lausanne, +41 21 312 89 81) est un café-restaurant éthiopien ouvert du lundi au samedi (10h30 à 15h, 17h30 à 24h) et dimanche soir (17h30 à 24h), fermé dimanche midi. Situé près du centre-ville, il est bien desservi, facile d’accès avec le métro M2 ou les bus n°6 et 7 (arrêt “Ours”). En voiture, il y a pas mal de places de parking dans les alentours mais ça peut être compliqué selon les heures et jours.

Le cadre : L’établissement est plutôt petit, il y a le coin café et une partie restaurant qui compte environ trente, peut être quarante couverts, il y a également aperçu un second étage mais je ne sais pas si il est aménagé pour la restauration. Le cadre est sympathique, une touche d’exotisme avec ces parois blancs recouverts à moitié de pailles, il y a de nombreuses peintures à caractère africains qui ornent le reste des murs. L’aménagement est assez serré, les tables sont petites, les chaises pas vraiment confortables à mon goût.

L’ambiance : C’était une soirée assez calme avec une quinzaine de clients du côté restaurant, ambiance familiale avec les enfants qui jouaient à travers le restaurant provoquant des moments un peu plus animés.

La carte : Plats éthiopiens classiques, plus ou moins identique aux autres restaurant éthiopiens de la ville.

Le service : Il était correct, assuré principalement par une personne et une autre qui était juste venu nous apporter les cafés.

La rapidité : La cuisine n’a pas été franchement rapide, ce n’était pas lent mais vu le nombre de clients, on pourrait faire mieux. Le service n’était pas vraiment rapide, ni réellement efficace.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.