Le Moulin d’Assens (Rôtisserie)

Ah le Moulin d’Assens, une adresse que j’affectionne particulièrement : une cuisine gourmande “old school”, des bonnes vieilles sauces faite maison de A à Z, une  ambiance conviviale et calme, un staff attentionné, bref, tout pour plaire.

Le Moulin d’Assens (route du Moulin 15, 1042 Assens, +41 21 882 29 51) propose une cuisine française rôtisserie, ils sont ouverts du mercredi midi au dimanche midi ainsi que le mardi soir du 1er septembre au 31 mars de 11h30 à 14h30 et de 19h à 23h30. L’établissement propose également deux chambres dans une belle maison en bordure de forêt ainsi qu’une rivière, elle est isolée ce qui permet d’avoir un environnement calme mais peu facile d’accès si nous ne sommes pas motorisés, pour ceux qui le sont, il y a un parking privé. Le cadre est rustique et personnel, on se croit être dans un chalet familial rempli de décoration à thème culinaire sans oublier la cheminée ouverte sur la salle dans laquelle le chef grille ses viandes, l’ambiance de ce soir est calme et serein, parfait  pour un dîner sans stress.

La carte des mets est alléchante, courte et variée avec divers menus. Les prix sont dans la gamme gastronomique “abordable” mais je vous assure ça vaut le prix, cuisinier de formation et gérant d’un établissement, je vous assure qu’il y a du travail dans les assiettes. Le service est assuré par deux personnes dont la patronne, elles sont attentionnées, souriantes, pro, un service très plaisant car convivial. En cuisine, il y a peut-être deux, voire trois personnes ainsi que le chef propriétaire en salle devant sa cheminée à griller les viandes, le rythme est bon, ni trop lent, ni trop rapide.

Notre diner :

Menu “dégustation” à l’idée du Chef (CHF 160.00) 2x

Apéritif
~
Les mises en bouche :
Gaspacho
Joue de boeuf en gelée
Mini burger au thon fumé
~
Le Filet de Fera fumé  à froid, du Léman  en Tartare
Canapé d’avocat, feuilles d’estragon de l’herbier
~
La Saladine de Pigeon des deux-Sèvres, désossé et rôti
Dans la cheminée, Petites Baies et abats en gelée
~
La Quenelle de Brochet  du Lac Léman au Flan de Panais
Bisque d’écrevisses à l’Oseille
~
La Côte de Bœuf  Simmental rôtie au feu de ceps de vigne
Petites pommes nouvelles de Villars-Tiercelin
Chanterelles d’été, Sauce Béarnaise
~
Les Fromages d’ici et d’ailleurs
~
Crumble à la lavande et gratiné de pêche
~
La Farandole de Douceurs du Moulin
«  Les Gâteries de notre pâtissier »
~
Les mignardises

Jus de tomate 20cl (CHF 5.00)
Chardonnay, Domaine de Luissalet 2012, Bex 10cl (CHF 7.00)
Faugères, Château de Ciffre 2011, Sud de France 10cl (CHF 9.00)
Lalande de Pomerol, Château Tournefeuille 2010, Bordeaux (CHF 12.00) 2x
San Pellegrino 100cl (CHF 10.00)
Café (offert) 2x

375.00 francs pour deux personnes

Le repas commence par quelques feuilletés tièdes, des olives noires et vertes ainsi que des légumes légèrement vinaigrés croquants. En mise en bouche, nous avons un trio composé d’un gaspacho, d’une gelée de joue de boeuf et d’un mini-burger au thon frais fumé, tout est délicieux et se laisse manger avec plaisir.

En première entrée, nous avons un filet de fera fumé à froid, du Léman en tartare accompagné d’un canapé d’avocat, feuilles d’estragon de l’herbier. C’est très bon, même délicieux, l’assiette est belle, composée du tartare et de son canapé ainsi qu’un vinaigre balsamique et d’une brunoise de légume et de quelques crudités. La fera est crue tout en ayant un goût fumé très souligné, le vinaigre balsamique parfumé aux épices, un mélange secret fait maison qui relève bien le tartare avec quelques notes d’acidité et de douceur, l’avocat décliné en guacamole est bon avec une texture lisse et onctueuse.

Le Filet de Fera fumé à froid, du Léman en Tartare, Canapé d’avocat, feuilles d’estragon de l’herbier

En deuxième entrée, on nous propose une saladine de pigeon des Deux-Sèvres, désossé et rôti dans la cheminée, petites baies et abats en gelée qui est absolument délicieuse, c’est mon coup de cœur de la soirée, tellement que j’ai dit au chef que je n’avais jamais mangé un pigeon aussi bon jusque-là. Un demi-pigeon présenté avec son gigot et son suprême détaillé en fines tranches saignantes exceptionnellement tendres et goûtues avec sa peau délicieuse légèrement grillée, le tout dressé une petite salade et quelques crudités fait de radis rouge et d’endive garnie de fruits rouges, le clou du spectacle est cette petite bouchée d’abats en gelée, simplement terriblement bon !

La saladine de Pigeon des deux-Sèvres, désossé et rôti dans la cheminée, petites baies et abats en gelée

Notre troisième entrée est une quenelle de brochet du Lac Léman au flan de panais, bisque d’écrevisses à l’oseille. Il sera au final le plat qui m’aura le moins plus, je l’ai trouvé particulièrement acide et salé mais mon compagnon de table de ce soir à trouver ce plat à son gout, comme quoi, chaque personne a son propre palais et ses goûts.

La quenelle de brochet du Lac Léman au flan de panais bisque d’écrevisses à l’oseille

En plat principal, nous avons une côte de bœuf  Simmental rôtie au feu de ceps de vigne, accompagnée de petites pommes nouvelles de Villars-Tiercelin et chanterelles d’été et  sauce Béarnaise. La viande est cuite saignante comme voulue, elle est bien tendre, juteuse et goûtue, un os à moelle et proposé lors de la commande, une proposition que nous acceptons avec sourire, miam, rien à redire sur les diverses garnitures, la sauce, elle, comme d’habitude, un délice à la texture onctueuse, on y sent parfaitement l’estragon.

La côte de Bœuf Simmental rôtie au feu de ceps de vigne, petites pommes nouvelles de Villars-Tiercelin, chanterelles d’été, sauce béarnaise

A ce stade, nous sommes déjà bien repus, arrive alors un plateau de Fromages d’ici et d’ailleurs composée de tête de moine, de roquefort société, de reblochon, de tomme vaudoise, de brie de Meaux, de l’époisses et du chèvre cendré, l’ensemble est accompagné de quelques fruits frais et secs.

Les Fromages d’ici et d’ailleurs

Avant la finale, une petite coupe de Crumble à la lavande et granité de pêche très rafraîchissante et plus qu’agréable à ce moment là.

Crumble à la lavande et granité de pêche

Et pour finir voici la farandole de douceurs du Moulin «  Les gâteries de notre pâtissier », le dessert de notre menu qui est composé de, je crois, navré je ne me souviens plus très bien d’une mousse aux fruits rouges, d’un sorbet mangue, d’un entremets au chocolat et épices indiennes et d’une infusion de fruit à la verveine.

La Farandole de Douceurs du Moulin « Les Gâteries de notre pâtissier »

Encore un repas délicieux, copieux et fort gourmand, merci à Madame et Monsieur Laval et tout leur staff pour leur accueil et cuisine, c’est toujours un plaisir d’y revenir.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.