Le Mirabeau à Lausanne (Français)

Pour un repas français “classique” et “traditionnel”, le Mirabeau est un bon choix bien placé, pas loin du centre-ville, facile d’accès et surtout ouvert tout les jours, j’y suis allé mainte fois mais c’est la première fois que je découvre leur terrasse qui est grande, spacieuse et ombragée.

Le Mirabeau (avenue de la Gare 31, 1003 Lausanne, +41 21 341 42 43) est restaurant un français traditionnel avec quelques suggestions international, c’est le restaurant de l’hôtel 4* qui porte le même nom. Il est ouvert tout les jours avec en cette période, leur terrasse, ils n’ouvrent la salle que si il pleut. Il est situé proche de la gare et du centre-ville, des transports publics avec le bus n° 1 ou 2 arrêts “mirabeau”, parkings couvert payants à proximités également. Leur terrasse est très grande, il y a bien une centaine de couverts, il y avait encore une vingtaine de clients à mon arrivée vers 13 heures 15. Ils sont nombreux au service, peut-être bien six durant ce déjeuner, bien suffisant pour que le repas se passe vite, en une petite heure et demie j’ai pu prendre une entrée, plat et dessert, un café et payé l’addition.

La carte des mets est variée et bien fournie, répertoire classique français avec quelques plats étrangers ainsi que des suggestions de saison.

Mon déjeuner :
Salade de mesclun et saumon frais d’Ecosse mariné à l’aneth et citron (CHF 20.00)
~
Tartare de daurade grise aux fines herbes (CHF 31.00)
~
Pêche pochée au romarin, perle de melon et sorbet framboise (CHF 14.00)

San Pellegrino 50cl (CHF 6.00)
Café (CHF 4.80)

75.80 francs pour une personne

En entrée, ma Salade de mesclun et saumon frais d’Ecosse mariné à l’aneth et citron est bonne et appétissante, il s’agit de quelques tranches de saumon parsemées d’aneth finement ciselé et bien nappées d’huile d’olive au citron avec un mesclun principalement composé de salade verte, d’endive et de dés de tomate. J’ai aimé le goût corsé et léger du saumon rappelant un peu le saumon fumé, l’aneth est par moment un peu dominant et l’assaisonnement absent mais pas grave, il suffit de jouer du moulin.Salade de mesclun et saumon frais mariné

Après en plat principal, le Tartare de daurade grise aux fines herbes s’avère copieux, bon et gourmand, il y a trois belles quenelles de tartare, des rondelles de citron, de la crème aigre et un bon bouquet de roquette et brunoise de tomate. Le tartare est détaillé en petits dés, mélangé avec principalement oignons et tomates, les herbes sont peu présentes, un peu dommage car je ne les ai pas vraiment senties.Tartare de daurade grise aux fines herbes

En dessert, le Pêche pochée au romarin, perle de melon et sorbet framboise ne m’a pas convaincu, c’est quatre joli quartier de pêche avec douze billes de melon, une boule de sorbet et une tuile à base d’amande. C’est assez copieux, le mariage pêche et romarin et surprenant, à tester par curiosité mais ce n’est pour ma part, ni bon ni mauvais, un dessert qui manque d’harmonie, de synergie.Pêche pochée au romarin

En conclusion, c’est une très bonne adresse, la qualité de la cuisine est constante dans l’ensemble, il y a eu quelques exceptions mais infime par rapport au nombre de repas chez eux, le service est classique et pro, c’est tout le temps ouvert et même les prix sont raisonnables.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.