Le Jasmin à Lausanne (Vietnamien)

Retour après cinq mois au restaurant vietnamien Le Jasmin à Lausanne qui figure depuis dans mes vietnamiens favoris malgré l’avoir délaissé quelques années.

Le restaurant Le jasmin (route Plaines-du-loup 10, 1018 Lausanne, +41 21 646 32 75) propose une cuisine vietnamienne, il est situé dans les hauts de Lausanne près des anciennes casernes, derrière la poste dans le grand immeuble, ils sont ouverts du lundi au samedi de 10h à 14h30 et de 18h30 et 23h30, cuisine jusqu’à 14h et 22h, fermés le lundi soir, samedi midi et dimanche. L’établissement est de taille moyenne avec une partie café et une salle à manger, le cadre est correct, simple, sans extravagance, un restaurant de quartier, l’ambiance de ce midi était calme pour le côté café où nous étions, côté salle à manger, ça m’avait paru plus animé.

La carte des mets est sympathique, le choix est vaste et appétissant, les prix sont un petit peu plus élevé que la moyenne mais ça reste convenable. Le service était assuré par deux, trois personne, puis deux, c’était décontracté, souriant et convivial. La cuisine était plutôt rapide, peu d’attente, nous étions arrivés vers 13 heures, probablement après le rush.

Notre dîner :

Beignet d’aubergine au porc
Salade de boeuf au citron vert et fines herbes
Canne à sucre enrobés de crevettes
Salade de bœuf sauce tamarin
Riz nature 2x
~
San Pellegrino 50cl
Coca Cola 30cl

Deux personnes.

Aucun des plats du jour proposé ce midi ne nous avait intéressés, nous avons donc pris quatre entrées accompagné de riz nature.

Mon ami s’était laissé tenter par des Cannes à sucre enrobées de crevettes (chao tôm), un met intéressant et peu commun. Les crevettes étaient travaillées sous forme de pâte et appliquée sur les cannes à sucre, ça avait une texture lisse et souple, les éclats de cacahuètes apportaient du croquant, les cannes à sucre m’ont un peu rappelé le bois doux que l’on mâche mais avec beaucoup plus de jus, faut avouer que ça a plus une fonction décorative et attractif que gustatif car mâchouiller ces quatre bâtonnet prendrait un certains temps.

2016_04_29_01
Cannes à sucre enrobées de crevette

Moi, comme d’habitude et pour ne pas changer, j’avais pris une salade de boeuf au citron vert et fines herbes (bò  tái  chanh), un plat que j’adore. La viande de boeuf était émincée, cuite rosée et dressées sur un lit de salade verte avec quelques rondelles d’oignons rouges et parsemée d’ail et d’oignons frits croustillants ainsi que des cacahuètes concassées, la sauce qui accompagnait se plat est très douce.

Salade de boeuf au citron vert et fines herbes

J’avais aussi pris des beignets d’aubergine au porc (cà  ti’m  nhôì  thit  heo  chiên  dòn) qui étaient bons, une découverte lors de ma dernière visite et que j’avais adoré, j’en ai donc repris puisque on le trouve rarement ailleurs. Les beignets étaient bons, très colorés, croustillants, peu gras, l’intérieur fondant, servi avec une sauce aigre-douce, c’était délicieux.

Beignets d’aubergine au porc

Mon ami avait aussi choisi une salade de boeuf mais celle avec une sauce tamarin (goi bò nhung me) qui était bonne, elle ressemblait beaucoup à ma salade de boeuf au citron vert mais avec une garniture un peu plus variée avec de la carotte, des graines de sésame et de la coriandre, la sauce m’avait aussi paru plus douce, par contre le côté “tamarin” n’était pas flagrant.

Salade de boeuf, sauce tamarin

Bien bien, il se hisse dans mon haut du classement des restaurants vietnamiens dans la région Lausannoise, ce qui n’est pas facile malgré le nombre de vietnamien mais tous un peu décevant ou tout simplement juste correcte.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.