Le Huit Sushi à Montreux (japonais)

Je profite d’une sortie cinéma entre potes à Montreux pour y manger, histoire de changer de Lausanne. Nous sommes un soir de semaine et il y a pas mal de monde dans les rues car c’est le Montreux jazz Festival. Je propose le Huit Sushi, un restaurant japonais que j’avais déjà testé fin 2013 (article) peu après leur ouverture et ce fut malheureusement pas terrible, la carte actuelle me plait bien et j’espère qu’ils se sont améliorés, en tout cas ils ont plutôt un bon retour sur le web.

Le restaurant japonais Huit Sushi (avenue du Casino 17, 1820 Montreux, +41 21 960 32 24) propose une cuisine japonaise classique et fusion, même très fusion et il y a aussi des plats coréens. Il est situé du côté est, vers le casino. Il est ouvert lundi, mardi, jeudi et vendredi de 11h à 14h30 et 17h30 à 22h, le samedi de 12h à 15h et 17h30 à 22h, le dimanche de 17h30 à 22h, c’est fermé le mercredi et dimanche midi. Le cadre est sympathique, totalement refait à neuf (c’était encore un cadre vieux bistrot quand je suis venu la première fois) dans un style japonais, simple, sobre, bois, il y a une salle tatami, un coin normal avec des tables et des chaises, un coin avec des tabourets, des places au sushi-bar et une petite terrasse, l’aménagement est plutôt serré et sans climatisation mais la température est encore raisonnable malgré la chaleur d’aujourd’hui. L’ambiance était conviviale, animée mais pas trop bruyante, nous étions quatre, réservation tardive vers 20h30 et arrivé vers 21 heures, c’était passablement rempli malgré le Montreux Jazz, par contre il ferme tôt, il nettoie déjà à 21h30.

La carte de mets est plutôt sympathique, assez variée avec des prix pas trop excessifs. Des sushis classiques à du très très fusion (totalement WTF ou WOW selon vos goûts), plats traditionnels chauds et froids japonais et il y a aussi des plats coréens. Point positifs, les nigiris sont à l’unité et les sashimis par trois, ce qui permet une composition plus flexible et variée sans se retrouver avec un immense plateau de sushis tellement on est gourmand, même les yakitoris sont à la pièce mais au minimum deux. Un staff assez conséquent avec deux ou trois personnes au sushi, minimum une ou deux en cuisine et je crois deux ou trois en salle, elles sont sympathiques, rapides, souriantes, parlant au moins le français et le cantonais.

Extrait de la carte :

Gunkan oeufs de saumon, 1 pce. (CHF 4.50)
Maki thon piquant, 6 pces. (CHF 8.00)
Temaki thon/concombre, 1 pce. (CHF 10.00)
Sashimi thon, 3 pces. (CHF 9.00)
Uramaki soft crab rolls, 8 pces (CHF 17.50)
Uramaki gyuniku rolls, 8 pces. (CHF 18.00)
Assortiment Ume, 12 maki (CHF 13.00)
Assortiment Sakura, 6 nigiri (CHF 18.50)
~
Yakitori, 1 pce. (CHF 5.00)
~
Maki nutella, 6 pces (CHF 6.00)
Nems au chocolat, 4 pces. (CHF 6.00)
~
Coca cola 33cl (CHF 4.50)
Thé vert maison (CHF 4.50)
Café (CHF 3.80)

Les brochettes de poulet (yakitori) avaient une bonne gueule, elles étaient brillantes, bien nappées de sauce épaisse et présentées sur une sorte de chou émincé. Dommage, elles n’étaient pas trop à mon goût. La viande n’était pas assez tendre et la sauce trop corsée, trop de sel ou de sucre, peut-être même les deux, tandis que le chou, je n’ai pas réussi à le mâcher.

Le Huit Sushi
Brochettes de poulet

Mes uramakis étaient appétissants, bien présentés, pas trop gros, bien coupés. Le gyuniku rolls (boeuf, asperge, concombre, tomate cerise, rucola, pesto) était correct, bon, une composition étonnante, très européenne, j’ai beaucoup aimé son côté croustillant mais c’était assez salé, probablement à cause du pesto en quantité généreuse et il masquait un peu trop le goût du boeuf.

Le Huit Sushi
Uramaki gyuniku

J’attendais beaucoup de l’uramaki soft crab rolls (crabe mou, avocat, oeufs de poissons volants) car j’adore le crabe mou. Ils étaient ok, sans plus, il aurait pu être bien meilleur si il était frit minute car j’imagine pour une question de mise en place et de rapidité ils sont préalablement frits et la friture froide, c’est pas aussi bon que quand c’est tout juste fait, chaud et croustillant.

Le Huit Sushi
Uramaki soft crab rolls

Dans l’ensemble, nous nous sommes bien régalés, le sashimi de thon était très généreux avec des tranches bien épaisses,le temaki était servi minute pour afin de garder la feuille d’algue croustillante, le maki nutella testés par curiosité était enroulé dans une feuille de soja, c’était sympathique malgré le goût bizarre entre le nutella et le goût vinaigré du riz.

Bref, un second repas bien plus réussi que le premier (les débuts ne sont pas toujours facile), il y a quelques défauts mineurs mais qui tiennent plus des préférences personnelles qu’autres choses car au niveau prix, carte, qualité et quantité, c’est du tout bon, ça confirme la bonne e-réputation et les commentaires sur le net.

Ecrit par Foodaholic, retrouvez-moi également sur Facebook et Instagram.