La Picholine à Lausanne (Français)

Une grande découverte, c’est une petite merveille avec un très bon rapport qualité, quantité, prix.

Mon déjeuner :

Demi carpaccio de boeuf au pesto (12fr)
Copeaux de parmesan et rucola à l’huile vierge

* * *

Coquelet rôti au four (20fr)
Pommes frites et tomate provençale

* * *

San Pellegrino 5dl (4.80fr)
Café (3.50fr)

40.30 frs. pour une personne

Demi carpaccio de boeuf au pesto, copeaux de parmesan et rucola à l’huile vierge : Il était très bon, excellent et bien servi. Aussi loin que je peux me souvenir, c’est le meilleur carpaccio de boeuf d’un point de vue prix, qualité et quantité. Des tranches de boeuf pas trop épaisses, nappées au pinceau de pesto avec au dessus du rucola, copeaux de parmesan, ciboulette hachée et crème de balsamique.

La viande était probablement fraîche, elle avait du goût, une jolie couleur et texture. Le pesto était fin et équilibré sans goût particulièrement dominant. La rucola était fraîche, belle verte. Le parmesan était satisfaisant, d’une qualité standard mais bon, juste assez salé pour ne pas avoir à assaisonner par dessus en plus du pesto. Un plat très plaisant aux niveaux des goûts et textures, le moelleux de la viande, le croquant du rucola, la touche sucrée et acide du balsamique, le salé du parmesan et le pesto qui assaisonnait le tout en donnant un petit coup de fouet à l’ensemble sans être trop envahissant.

Coquelet rôti au four, pommes frites et tomate provençale : Il était très bon. Les plats du jours sont servis avec un potage en entrée. Un demi coquelet dressé sur un miroir de sauce, parsemé de ciboulette hachées, accompagné de pommes frites servies dans un pot et d’une demi tomate provençale, l’ensemble était joliment et proprement dressé.

La petite volaille était très bien assaisonnée et cuite, elle avait du goût, sa chair était tendre et pas du tout sèche, ni la poitrine, ni la cuisse ou l’aile. Les frites étaient bien dorées, croustillantes, presque croquantes avec un coeur moelleux. La tomate était fondante, une petite chapelure verte dessus avec une branche de romarin et de thym plantées, un peu acide mais tout de même sympathique.

La situation : La Picholine (chemin du Levant 159A, 1005 Lausanne, +41 21 721 41 41) est un café-restaurant français ouvert du lundi au mercredi (9h à17h), le jeudi et vendredi (9h-23h), horaires de restauration de 11h45 à 14h et le soir dès 19h. Il est situé dans un quartier calme proche d’un grand axe routier, près du rond point de la Perraudettaz situé en bas de l’avenue du Léman. L’arrêt de bus le plus proche est “Perraudettaz” du bus n°9. En voiture, trouver une place de parkings ne semble pas très facile mais il y a bien en quelques unes dans les alentours.

Le cadre : L’établissement est situé au rez d’un immeuble de bureau, il possède une salle, une terrasse et un café. Il y a une partie “derrière” donnant sur la terrasse qui fait restaurant et une partie “devant” café qui est un peu atypique puisque il partage l’espace avec le hall d’entrée du bâtiment, le bar avec quatre tabourets hauts, un petit coin restaurant avec trois tables pour neuf couverts et un coin café avec cinq tables pour une vingtaine de places. Le cadre est sympathique, un espace aeré, lumineux, des tables vitrées, du mobilier en bois, des tons beiges, blancs, des matériaux en bois clairs, l’ensemble donne un style un peu lounge-écolo très plaisant.

L’ambiance : La salle de derrière était pleine et la terrasse fermée à cause du temps maussade, j’étais donc seul “devant” avec quelques vas et viens de personnes, c’était tranquille, j’ai pu me concentrer sur mes assiettes et écouter les quelques dialogues émanant de la cuisine, ce que je n’aurais pu faire dans l’autre salle au milieu des gens et du bruit.

La carte : De mets français aux inspirations provençales est complétée par des plats du jours, suggestions du chef, carte différente le soir et des évènements mensuels.

Le service : Il n’y avait qu’une personne au service, très affairée et courant partout mais qui avait quand même eu le temps d’être attentionnée.

La rapidité : Il y avait quatre personnes en cuisine, c’était rapide.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.