La Jonque à Lausanne (Chinois)

Un bon restaurant chinois avec une carte de mets un peu moins “copier collé” où il n’y que la sauce qui change, les spécialités sont assez nombreuses et variées, les prix sont 20 à 30% supérieurs par rapport à un chinois standard mais ça peut valoir le coup, pour moi, j’y retourne sans problème.

Notre diner :

Potage aux vermicelle et poulet (CHF 9.00)
Potage aigre piquant (CHF 11.00)
~
Poulet au curry (CHF 26.00)
Canard mode sichuan (CHF 29.00)
Boeuf sauté à la ciboulette chinoise et gingembre (CHF 32.00)
Riz nature (CHF 3.00) 3x
~
Henniez verte 1l (CHF 10.50)
Thé jasmin, théaire (CHF 4.30)
Thé vert, théaire (CHF 4.30)
Café (offert) 2x

135.10 francs pour deux personnes

Potage aigre piquant : Il était bon, rempli à ras bord du bol, très bien garni, pas trop piquant avec une texture assez épaisse et gélatineuse, on aime ou pas.

En garniture, il y avait du tofu, des champignons, des crevettes, des vermicelles.

Poulet au curry : Il était bon, servi dans une petite marmite, la viande était tendre, légèrement attendrie au bicarbonate, la sauce était abondante, liquide et légèrement relevée, garnie de poivrons, de champignons de paris et des oignons.

Canard au sichuan : Il était très bon, un magret de canard tranché et servi en sauce aigre douce, piquante et acidulée, garni de poivrons, lamelles de bambou et des oignons. La viande était tendre, elle avait du goût, la sauce équilibrée, pas trop piquante.

Boeuf sauté à la ciboulette chinoise et gingembre : Il était correct, un émincé sauté avec en autre des oignons et du poireau, la viande était légèrement attendrie et ça donnait au final une viande assez élastique qui fallait un peu maché.

Riz nature : Il était bon et bien servi, moelleux et homogène.

La situation : La Jonque (avenue de Cour 15, 1007 Lausanne, +41 21 616 55 11) est un restaurant chinois ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h et 19h à 22h, fermé le dimanche. Il est situé proche du centre-ville, dans le quartier sous-gare vers le Parc de Milan et le Jardin Botanique, il est desservi par les bus n°1 ou 25 (arrêt “Beauregard” ou “Cour”) ainsi que le métro M1 (arrêt “Délices”), en voiture, il est possible de trouver une place dans les rues avoisinantes.

Le cadre : L’établissement assez grand avec une salle et une terrasse, la salle compte environ septante couverts, le cadre est assez chic, pas trop typé chinois, une décoration classique avec un aquarium, des tableaux, les tables sont confortables, pas trop petite avec un aménagement un peu serré.

L’ambiance : Il y avait pas mal de monde, ça aurait pu être calme si il n’y avait pas eu une table avec un monsieur qui parlait extrêmement fort, non stop, exigent et pointilleux et devinez qui l’accompagnait ? Monsieur Rochat, le cuisinier.

La carte : Des mets chinois classiques, de nombreux menus et plats du jour mais il y a une page de suggestions très intéressantes.

Le staff : Il y avait deux personnes en salle, pas les deux serveuses habituelles mais ça fait plus de six mois que je ne suis pas revenu.

Le rythme : Ce n’était pas franchement top, un peu longuet.

Conclusion : Ce fut une bonne soirée malgré un service un peu long et surtout une table voisine très bruyante et en plus, deux plats que je suis venu mangés n’étaient pas disponibles.

Mise à jour : j’y suis retourné en ce samedi 5 octobre 2013 et je dois dire que je suis assez déçu, j’ai pris un poisson entier à la vapeur, un plat que j’ai déjà pris plusieurs fois et qui était bon à un prix au poids très correct, mais aujourd’hui ma gourmandise m’a coûté 50 francs !

Si je fais le jeu du prix de revient avec le prix catalogue d’un fournisseur réputé aux prix parmi les hauts du marché on arrive dans ce cas :

un poisson de calibre 300-400 gr. à 14 frs/kg. = 4.20 à 5.60 frs. le poisson
un poisson de calibre 400-600 gr. à 16 frs./kg. = 6.40 à 9.60 frs. le poisson

Vu le poisson qui m’a été servi, je pencherais plus pour le premier calcul, en tenant compte du shiitake, du poireau vinaigrette, du soja, du sucre et de l’huile en plus, il y a quand même une belle marge, d’autant plus ma déception que le poisson était un peu trop cuit et surtout trop arrosé d’huile, et que par le passé, ce plat m’a été facturé à plusieurs reprises 45 francs pour un poisson plus gros, méfier vous des “prix au poids” dans les restaurants asiatiques, surtout quand vous n’avez aucun rapport que client-restaurateur.

Et je pense qu’il y a eu un changement dans le staff, lors de mes deux dernières visites, les personnes au service ne sont plus les mêmes et l’ancien cuisinier en chef et propriétaire n’est plus là, enfin, c’est une supposition.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.