La Brasserie du Grand-Chêne à Lausanne (Brasserie)

Pressé par le temps car nous on voulait aller au cinéma tôt dans l’après midi, la Brasserie du Grand-Chêne était l’endroit idéal car il est proche, rapide et bon mais tout était là sauf le “bon”. Je n’y étais plus revenu depuis plus de six mois et à chaque fois, soit je n’ai jamais de chance mais j’ai grande peine à retrouvé les même plaisir que quand j’y allais en 2008-2010.

Notre déjeuner :

Asperges blanches, sauce béarnaise (CHF 26.00)

Duo de Crottin de Chavignol au miel et tapenade (CHF 25.00)
Roquette à l’huile d’olive
~
Ravioli de la “Nonna”, beurre de sauge et piment (CHF 26.00)

Carpaccio de mulet, tapenade et vinaigrette d’oursin (CHF 21.00)
~
Badoit 5dl (CHF 6.50)
Coca Cola 33cl (CHF 6.00) 2x
Café (CHF 4.00) 2x

124.50 francs pour deux personnes

Duo de Crottin de Chavignol au miel et tapenade, roquette à l’huile d’olive : C’était bon mais l’assaisonnement de la salade était totalement loupée, il y avait deux tranches de pain aux céréales complètes toastées avec au-dessus des fines tranches de Crottin de Chavignol et à côté il y avait un joli bouquet de roquette garni de trois demi tomates cerises.

Les toasts étaient très bons, le fromage légèrement fondu, moelleux, on sentait bien son goût ainsi que le miel mais je n’ai ni vu ni senti la tapenade, tandis que la salade de roquette était bien fraîche sauf que l’assaisonnement était sans huile d’olive, ni sel ou poivre mais que du jus de citron et en telle quantité que les moulins à sel et poivre n’ont pas réussi à rééquilibrer quelque peu cette acidité.Duo de Crottin de Chavignol au miel et tapenade, roquette à l’huile d’olive

Carpaccio de mulet, tapenade et vinaigrette d’oursin : C’était très alléchant sur le papier mais un peu déçu du résultat malgré une présentation bien réussie haute en couleurs. Le carpaccio était dressé en rosace avec quelques algues aux sésames, une quenelle de tapenade d’olives noires et autour, des petits bouts d’oursin mais encore une fois, c’était trop acidulé et le goût puissant de la tapenade s’équilibrait assez mal avec celui de l’oursin.
Carpaccio de mulet, tapenade et vinaigrette d'oursin

Asperges blanches, sauce hollandaise : Il y avait quatre belles asperges mais elles étaient un peu filandreuses, dures à couper mais un peu plus tendre en bouche, par contre mon ami a aimé sa sauce.
Asperges blanches, sauce hollandaise

Raviolis de la “Nonna”, beurre de sauge et piment : Un plat que mon ami prend à presque chaque fois mais aujourd’hui il était moins plaisant que d’habitude, ça m’avait l’air bon sauf que j’ai senti une acidité que je ne saurais expliquer parmi les produits cités dans l’énoncé que mon ami a beaucoup plus ressenti.
Raviolis de la "Nonna", beurre de sauge et piment

La situation : La Brasserie du Grand-Chêne (Grand Chêne 7-9, 1002 Lausanne, +41 21 331 31 31) est la brasserie de l’hôtel “Lausanne Palace”. Il est ouvert tout les jours de 7h00 à 01h00 du lundi au vendredi et 11h00 à 01h00 les samedis, dimanches et jours fériés. Il est situé en plein centre-ville, desservi par la gare qui est à cinq, dix minutes à pieds, par la majorité des bus de la ville et les métros avec les arrêts “Montbenon”, “St-François” ou “Bel-Air”. En voiture, on pourrait se parquer directement au parking de l’hôtel ou le parking public payant du “St-François situé juste en face ou alors tenter sa chance avec les places avoisinantes.

Le cadre : La brasserie est grande, il y a deux étages ainsi qu’une petite terrasse. Les étages ont des cadres différents. Nous étions au rez dans un cadre typique de brasserie parisienne avec ses banquettes en cuir vertes, parquet ciré, ornements de cuivres et escalier en bois massif, l’aménagement est serré, très serré par endroit provoquant un certain manque de confort.

L’ambiance : Nous étions les premier arrivés mais ça s’est rempli petit à petit, c’était loin d’être plein quand nous sommes partis vers 13 heures.

La carte : Ils ont actuellement leur carte printemps-été complétée avec des suggestions de saison sur ardoise.

Le staff: Il y avait quatre ou cinq personnes en salle, pro et rapide.

La rapidité : Nous étions arrivé vers 11h45, se mettre à table, la prise de commande, tout ça a été rapide mais il y a eu un peu d’attente pour l’arrivée de nos entrées, faut croire que la cuisine ne démarre que réellement qu’à midi.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.