Le Kakinuma à Genève (Japonais)

Le restaurant japonais Kakinuma est l’un de mes préféré mais si nous souhaitons venir en voiture, il faut être prêt à traverser l’enfer car avec les aux heures de pointe, il faut compter bien une heure entre l’entrée de la ville et le restaurant si vous venez de Lausanne comme nous.

Notre dîner :

Yakitori (CHF 12.00)
Maguro nuta (CHF 15.00)
Agedashi dofu (CHF 16.00)
Shimesaba (CHF 20.00) 2x
Sake furai (CHF 28.00)
Kaki furai (CHF 30.00)
Tori teriyaki (CHF 27.00)
~
Sushi (CHF 148.00)
~
Thé vert, théaire, refill (CHF 4.00)
Coca Cola 33cl (CHF 4.00) 3x

336 francs pour trois personnes

Assortiment de sushis à la carte : Ils étaient très bons, j’aime beaucoup la taille de leur boule de riz, pas trop petite ni trop grosse avec une bonne densité et en équilibre avec le poisson. Personnellement, j’ai pris de l’oursin (13 frs.), de l’anguille (8 frs.), du thon gras (8 frs.), du maquereau (4 frs.), de l’omelette (4 frs.) et des arches de noés (5 frs.), prix par pièce, rien à redire, ils étaient tous excellents.

Agedashi dofu (tofu frit) : Il était très bon, composé de trois cubes de tofu enrobées d’une pâte et frites, servies dans un bol creux et profond avec une sauce épaisse, gélatineuse, il y avait des champignons “nameko”, du nori, des copeaux de bonite et du radis et du gingembre râpé.

Le tofu était bon, moelleux et chaud, on sentait bien son goût, la panure était croustillante au dessus, en dessous étant imprégné de la sauce corsée, faite à base de bouillon japonais “dashi” et de sauce soja.

Shimesaba (maquereau mariné) : Il était délicieux, sept à neuf tranches servies avec des algues wakame, des oignons nouveaux finement émincés, des oeufs de poissons volants, une demi tranche de citron, du gingembre râpé et wasabi. Le maquereau était délicieux avec sa chair bien lisse et fondante aux goûts très bien équilibrés qui était doux, acidulé et légèrement salé.

Kaki furai (huîtres panées) : Ils étaient très bons, sept pièces joliment dorées, croustillantes et bien égouttées, les huîtres avaient du goût et étaient moelleuses, servies dans un petit panier avec un quartier de citron, sauce “tonkatsu” et une sorte de moutarde.

La situation : Le Kakinuma (rue Henri Blanvalet 3, 1207 Genève, +41 22 735 47 11) est un restaurant japonais, ouvert du lundi au vendredi et samedi soir, fermé le samedi midi et dimanche, horaires coupés, dernière commande le soir à 21h30. La circulation dans Genève étant très difficile à certaine heures, je vous conseille vivement si vous avez le choix de vous rendre au Kakinuma à pieds (15 minutes depuis la gare) ou en transports publics (arrêts “rue du Lac” ou “place Eaux Vives”). Si vous optez pour la voiture, le parking payant de “Rive-Centre” est situé à quelques minutes.

Le cadre : L’établissement est petit avec une dizaine de tables pour une trentaine de couverts, le cadre est très sobre, zen avec des couleurs boisées et un mobilier simple, les tables sont assez petites et l’aménagement est serré.

L’ambiance : Le restaurant était presque vide, première fois que je vois ça, je l’ai toujours vu plein mais au moins, on a pu manger dans le calme.

La carte : Bien fournie et variée, un joli choix de mets japonais classiques avec aussi des plats du jour et des menus.

Le staff : Il y avait je crois trois ou quatre personnes en salle, une au sushi bar et une en cuisine.

La rapidité : Ça a été rapide malgré une forte affluence.

Conclusion : Il reste pour moi parmi les tops japonais de Genève, voire même au delà, certes les prix sont chers, voire très chers si on veut manger à satiété mais la qualité est là, ce n’est pas pour rien que l’on brave les longues minutes de bouchon genevois.


Agrandir le planJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.