Le Huit Sushi à Montreux (Japonais)

Nous avons testés aujourd’hui un nouveau restaurant japonais à Montreux, il s’agit du Huit Sushi qui ont un take-away du même nom à Villeneuve et qui ont ouvert leur restaurant.

Le Huit Sushi (avenue du Casino 17, 1820 Montreux, +41 21 960 32 24) est un restaurant japonais situé près du centre-ville, il est ouvert du mardi au dimanche de 11h à 14h30 et de 17h30 à 22h, il y a une place de parking privée juste devant le restaurant. L’établissement a pour cadre un ancien restaurant chinois repris tel quel avec quelques touches japonaises en plus, c’est spacieux et lumineux mais je trouve les tables très inconfortables, les chaises sont trop basses ou les tables trop hautes, l’ambiance est assez calme ce midi avec environs six tables occupées. Le service est assuré par une personne, jeune et probablement pas du métier, il me parais désordonné, pas très rapide mais il est très motivé, en cuisine, j’aperçois trois personnes, un chinois au sushi et deux personnes en cuisine dont un qui est européen, une composition plutôt original.

La carte de mets est assez fournie, il y a un gros choix de sushis, des mets japonais classiques ainsi que la présence de plats coréens et une surprise : des “takoyaki” moyennant quarante minutes d’attente.

Notre déjeuner :

Brochettes de poulet (CHF 5.00) 2x
Tofu frit (CHF 14.00)
~
Fondue shabushabu (CHF 45.00) 2x

Thé vert froid 33cl (CHF)
Thé froid aux herbes 33cl (CHF)
Thé froid au litchis 33cl (CHF)
Thé froid à la mangue 33cl (CHF)

CHF 130.00 pour deux personnes

Après une attente un peu longue sans réel justification, nous recevons nos Brochettes de poulet, commandable à la pièce mais deux minimum, bonne chance, la viande est de provenance Suisse selon leur information, pour une fois que ça ne vient pas du Brésil surtout quand les tenanciers sont chinois, chose assez rare pour le signaler. Les brochettes quand à elles sont correctes, bonnes, chaque brochette est composé de trois morceaux de poulet et deux d’oignon nouveau, la viande est bien cuite, tendre et juteuse, les brochettes sont dressées sur du chou blanc et arrosée d’une sauce soja sucrée liquide.

Le tofu frit est assez bon mais servi avec bien trop de sauce à mon goût, à quoi bon servir une friture avec autant de sauce car on perd tout le croustillant, cela me semble être des idées opposées.

La fondue shabushabu est très particulière pour ne pas dire coquace, pas mauvaise mais techniquement très loin de la fondue traditionnelle japonaise, le serveur veux au départ nous préparer deux réchauds avec deux pots car ils n’ont pas de grand pot, on lui dit que c’est inutile et que un petit suffit pour nous deux. La viande coupées en fines tranches est servie dans des assiettes individuelles,  je n’ai rien contre de la mise en place mais le problème c’est qu’elles sont toutes collées les unes aux autres formant ainsi une sorte de mille-feuilles congelées qui est vraiment peu pratique et agaçant décollées, les légumes sont également préparés en portion individuelle, le plus “drôle” c’est que l’une des assiettes est apportée à table encore sous cellophane, bref, un assortiment composée de pakchoi, de chou chinois, de champignons de paris et de courgettes.

En conclusion : la carte des mets fait très envie mais dans l’ensemble c’est techniquement décevant, le service est maladroit ce qui est compréhensible, je trouve les nigiris d’une autre table pas formidables à mon avis mais c’est une question de goût.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.