Fusion by Sushizen à Lausanne (Fusion franco-japonais)

Début novembre, huit mois après leur ouverture en mars, je me décide enfin de découvrir en compagnie de deux amis, l’un des petits “derniers” de la chaîne Sushizen, le restaurant Fusion by Sushizen à Lausanne.

Le restaurant Fusion by Sushizen (Boulevard de Grancy 20, 1006 Lausanne, +41 21 601 15 29) propose, comme son nom l’indique, une cuisine fusion franco-japonaise. Il est ouvert du mardi au jeudi de 12h00 à 14h30 et 19h00 à 22h30, le vendredi de 12h à 14h30 et 19h à 23h30, samedi de 19h à 23h et lundi de 19h à 22h30, fermé le samedi et lundi midi et dimanche. Il est situé à quelques minutes à pied de la gare, des bus, métro avec un parking payant à proximité, pour les plus patient ou chanceux, il y a également des places dans les ruelles alentour. Le cadre est superbe, si on aime le style moderne, contemporain dans des tons noirs, gris, beige et bleu turquoise, j’ai beaucoup aimé les masques et les lampes au look un peu vintage, il me semble que le restaurant est sur plusieurs niveaux, nous étions dans la première salle qui compte 36 couverts desquels on peut parfois entrevoir la cuisine ouverte vitrée. L’ambiance était sympathique, calme, décontractée avec une dizaine de clients dans un style plutôt chic.

La carte des mets est sympathique avec des beaux produits et les prix qui vont de pairs, un peu du Japon, un peu de France, une pointe d’exotisme et des noms fantaisistes. Au service, ils étaient nombreux avec il me semble 5 ou six personnes, un service qui était rapide, souriant et pro. En cuisine, j’ai pu entrevoir trois personnes de ma place mais il se peut qu’ils soient plus nombreux, en tout cas c’était rapide avec peu d’attente.

 

Notre déjeuner :

Menu de la semaine (CHF 25.00) 3x

Mini tartare de thon
~
Daurade royale panée, sauce tartare
ou
Courgette farcie au boeuf kome don
~
Badoit 75cl (CHF 6.00)
Evian 75cl (CHF 6.00)
Café (CHF 4.50) 2x

96.00 francs pour trois personnes

Une entrée commune pour nos menus du jour, il s’agissait d’un mini tartare de thon présenté d’une manière classique, c’était simple, propre. Un petit disque compact dressé sur du chou émincé et parsemé de graines de sésame et décoré d’une feuille d’épinard et de raisinets. Habituellement, j’adore les tartares mais là, j’ai eu une pointe de déception car il était vraiment trop doux, voire sucré, pâteux et collant était dû à cette sauce chili sucrée et épaisse, celle qui est souvent servie avec les rouleaux de printemps par exemple, c’était peut-être voulu mais vraiment pas à mon goût, je ne sentais même plus le goût du thon.

Mini tartare de thon.

En plat, nous étions deux à avoir pris la viande : la courgette farcie au boeuf kome don. Aux premiers regards, j’avoue avoir été un peu surpris, une pointe de déception, la courgette coupée en deux en biais était posée à la verticale sur un socle de riz compacté, le service rajoute dans un second temps la sauce autour. Aux goûts, c’était sympathique avec une touche, une sensation “d’ailleurs”, un ingrédient dans la farce ou la sauce aux goûts légèrement amère et mystérieuse, peut-être une pâte de sésame ou du miso.

Courgette farcie kome don.

Malheureusement, le plat du jour au boeuf faisait un peu léger quand j’ai regardé l’autre plat du jour qui était un filet de daurade panée avec sa sauce tartare, nouilles sautées et purée de pommes de terre. C’était une assiette sacrément copieuse avec un beau filet avec une panure colorée et croustillante, le poisson était moelleux, la sauce gourmande et onctueuse, les garnitures étaient aussi nombreuses que variées avec ces nouilles sautées, salade, purée de pommes de terre, salade et petite crudités et même des pickles.

Daurade royale panée, sauce tartare.

Un repas un peu mi-figue, mi-raisin malgré un cadre superbe et une équipe professionnelle en nombre mais côté cuisine, ce midi, je suis un peu partagé entre une superbe daurade et un boeuf correct mais qui fait un peu pâle à côté, je vais dire que c’est une question de goût.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

EnregistrerJe suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

2 réflexions sur “Fusion by Sushizen à Lausanne (Fusion franco-japonais)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.