Café du Léman à Echandens

Première fois que je vais à Echandens, un petit village très tranquille avec seulement trois restaurants dont le Café du Léman où je mange aujourd’hui. C’est suite à une discussion avec la gérante qui suit mon blog que je remercie et qui souhaitait mon avis sur son restaurant.

Le Café du Léman (place du Saugey 1, 1026 Echandens, +41 21 701 11 72) propose une cuisine traditionnelle. Le restaurant est situé au centre du village à une petite dizaine de minutes à pied de la gare et de deux minutes des bus 702 et 705, arrêt “centre”. Il est ouvert du mardi au samedi de 8h à 23h, vendredi et samedi jusqu’à minuit et dimanche de 10h à 15h, cuisine de 11h30 à 14h et 18h30 à 22h, ils vous serviront même si vous arrivez à la limite ! Fermé dimanche soir et lundi. L’établissement est de taille moyenne, grande avec une quarantaine de places à l’intérieur et une terrasse de 50 couverts, il y a également une dizaine de places de parking privées. Le cadre est assez traditionnel, familial. L’ambiance de ce samedi midi était très calme, nous étions deux à l’intérieur, la plupart des clients étaient sur la terrasse profitant d’une journée ensoleillée et pas encore trop froide à la mi-octobre.

Café du Léman
La terrasse

La carte des mets est classique, exactement de ce qu’on attend d’un restaurant traditionnel avec des salades, quelques charcuteries, des standards comme les cuisses de grenouilles et les escargots, en plats on retrouve des filets de perches et des entrecôtes et des desserts maison tels que tiramisu, panna cota, mille feuilles. Et en cette saison, il y a bien sûr les propositions de gibier. Le service était assuré par une personne sympathique et souriante, peu disponible car la terrasse et la salle sont vraiment disposées d’une façon peu pratique car il n’y a pas d’accès à la terrasse depuis la salle.

Café du Léman
La salle à manger

Extrait de la carte :

Plat du jour : Roastbeef, sauce tartare, frite et salade (chf. 19.50)
Cassolette de bolets frais et foie gras poêlé (chf. 29.00)
Entrecôte de boeuf (chf. 28.00)
Sauce café de paris (chf. 4.50)
Panna cotta aux marrons (chf. 9.50)
Tiramisu (chf. 9.00)
~
San Pellegrino 50cl (chf. 5.20)
Café (chf. 3.60)

En entrée, une proposition de saison m’avait fait bien envie, c’était une cassolette de bolets frais et foie gras poêlé. Il sentait extrêmement bon, dressage simple et propre. La portion était visuellement petite mais entre quantité et qualité, je préfère la qualité. Vous me direz que le mieux c’est d’avoir les deux mais personnellement quand il y a trop, j’apprécie moins. Dès la première bouchée : “wouah” ! Moment magique où je ne voulais qu’une chose : reprendre une autre bouchée pour renouveler ce moment ! Les bolets étaient très bien préparés. La texture était encore légèrement ferme, parfois très grillé et sec ce qui apportait du croustillant et du goût. Le foie gras était bien cuit, moelleux et coloré. Point positif et rare, ce n’était pas gras, il restait juste un peu “sauce”, assez pour saucer un bout de pain par gourmandise.

Café du Léman
Cassolette de bolets frais et foie gras poêlé.

En plat, j’ai choisi une entrecôte de boeuf avec sauce café de paris et tagliatelles (garniture à choix). J’ai été surpris une préparation sur guéridon pour ce simple plat. C’est en accord avec le côté tradition, ancien, standing mais cela représente aussi une charge de travail en plus (service, temps, vaisselle, etc.). De plus au deuxième service, il ne restait qu’un peu de tagliatelles. Entre un service au guéridon et un service plus rapide, les deux me paraissent justifiables.

La viande était correcte, malheureusement un peu trop cuite que voulue mais ce n’est pas facile de marquer/colorer une pièce peu épaisse, sauf si on la veut bleue. La sauce avait un goût particulier, personnellement ni bon, ni mauvais mais sans nul doute faite maison. Les tagliatelles étaient bonnes, servies dans une sauce légèrement crémée.

Café du Léman
Entrecôte de boeuf, sauce café de paris, tagliatelles.

Au dessert, alors déjà bien rassasié mais je me suis quand même laissé tenter par une panna cotta aux marrons servie dans un verre. Visuellement joli, coloré, simple et propre. Au début je me suis demandé s’il n’y avait pas une erreur de ma part ou d’eux car je m’étais demandé où étaient mes marrons ? Peut-être que c’était parfumé aux marrons, alors j’ai planté ma cuillère, une fois, deux fois, rien, je n’ai pas senti son goût. Par-contre la panna cotta était délicieuse, lisse et soyeuse comme du tofu, et pas trop sucrée, j’ai beaucoup apprécié. Mais toujours pas de marrons, donc j’ai scruté le dessert d’un air suspicieux et j’ai remarqué qu’il y avait quelque chose tout au fond, bien caché par la panna cotta. Oh, est-ce que cela pourrait être … donc j’ai commencé à creuser, encore et encore jusqu’à atteindre le “Graal”. Hmm, enfin, c’était bien eux.

Café du Léman
Panna cotta aux marrons

Lors de ma seconde visite, j’ai pris un plat du jour qui était un roastbeef, sauce tartare et des frites avec une petite salade en entrée. C’était excellent, simple, tout était fait maison, cela change du roastbeef industriel de forme rectangle que l’on retrouve un peu trop souvent. La salade, petite portion était bonne et fraîche, de la verte avec une lamelle de carotte et leur sauce que j’aime beaucoup car bien assaisonnée et plutôt accentuée sur l’acidité. La viande était tendre et juteuse, cuisson saignante. La sauce tartare maison avait un goût particulier, bonne mais la texture m’a un peu dérangée, trop ronde, trop grasse en bouche. Rien à redire sur les frites.

Café du Léman
Plat du jour : Roastbeef, sauce tartare et frites.

En dessert, j’ai pris cette fois un tiramisu qui était délicieux. Pas énorme mais gourmand. Le mascarpone était plutôt dense, ça peut être bon ou mauvais selon les goûts, moi j’ai bien aimé, je préfère une petite couche de mascarpone dense qu’une grande masse trop flasque. La couche au fond avait une texture “cake” imbibé de café, pas trop amère. Un bon petit tiramisu, pas léger mais gourmand, pas trop sucré, ni trop amère.

Café du Léman
Tiramisu

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.