L’Auberge des Trois Chênes à Belfort (Français)

J’avais à faire dans le coin de Belfort, mon interlocuteur m’avait indiqué que ce restaurant avait plutôt bonne réputation et qui en plus se situait pas très loin notre position. En arrivant devant, l’établissement ne payait vraiment pas de mine, un peu vieille maison mal entretenue mangée petit à petit par la verdure, après s’être parqué dans leur parking et à peine que l’on avait franchi le pas de la porte que l’on a découvert un cadre raffiné, voir même chic.
Nous étions à L’auberge des Trois-Chênes (rue de Soissons 29, 90000 Belfort, France, +33 3 84 22 19 45) qui est un restaurant traditionnel situé à quelques minutes du centre de Belfort. C’était un repas improvisé et nous n’avions donc pas de réservation et le restaurant était plein mais on nous a vite préparé une petite table sur laquelle était posé divers livre ou décoration.

Le cadre était très raffiné, rien ne laissait penser à un tel endroit depuis l’extérieur, une musique en fond sonore dans une salle lumineuse d’une trentaine de couverts avec une décoration simple au couleur blanche, grise et argentées.

Le service était assuré par deux personnes sympathiques et rapides.

La carte qui était affichée à l’extérieur m’avait fait bien envie mais malheureusement elle n’était pas disponible à midi, pour le déjeuner, il n’y avait qu’un menu du jour qui se était composé aujourd’hui de :

Menu du jour (EUR 18.00) 2x

Terrine de chevreuil et mesclun
~
Boeuf mijoté, carotte
~
Dessert ou fromages
~
San Pellegrino 100cl (EUR 5.00)
Café (EUR 3.00) 2x

47.00 euro pour deux personnes

Nous avons commencé par une Terrine de chevreuil et mesclun qui était accompagnée d’un panier de pain frais moelleux et croustillant, la terrine de gibier était bien servie mais elle était un peu sèche,  le petit bouquet de mesclun était bien assaisonné.

Puis est arrivé le Boeuf mijoté aux carottes qui était bon, très tendre avec une belle ligne de nerf absolument fondant, on sentait une pièce qui a du être longuement mijotée, les carottes étaient fondantes, il y avait aussi une sorte de tuile au parmesan qui était malheureusement, immangeable, pas du tout croustillante, très élastique.

En dessert, nous avons choisi l’assiette sucrée composée de trois petits desserts, il y avait une tranche de cake au carotte, un chou à la crème et il me semble une sorte de mille feuille au fraise.

En conclusion, c’était une bonne surprise, dommage que nous n’avons pas pu goûter à la carte car il y avait des plats vraiment gourmands.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.