Au Délicieux à Pully (Chinois)

Un nouveau restaurant est toujours palpitant pour tout gourmand, impatient de découvrir une nouvelle équipe, sa carte, son restaurant. Ouvert depuis début août, il y a à Pully un nouveau venu, il s’agit du restaurant chinois Au Délicieux qui remplace le restaurant grec “le mythe”.

Le restaurant Au Délicieux (avenue du Prieuré 21, 1009 Pully, +21 525 61 81) propose une cuisine chinoise, ils sont situés sur la place de la Clergère qui est desservie par les bus n° 9, 47, 48 et 49 et la gare n’est pas très loin. Ils sont ouverts du lundi au samedi de 10h à 14h et 18h30 à 22h, fermés le samedi midi, le dimanche et les jours fériés. L’établissement est petit avec 34 couverts dans la petite salle, le cadre semble neuf avec des tons clairs avec des petites décorations asiatiques, c’est lumineux bien que la devanture soit assez sombre, de loin, depuis la rue, ça semble souvent fermé, l’ambiance du soir est très souvent calme avec malheureusement aucun client, je suis le seul.

La carte des mets est petite si on la compare aux cartes habituelles chinoises à rallonge et les prix me semblent raisonnables. Le choix est moindre mais pas inintéressant, il y a des mets classiques mais aussi quelques plats moins communs comme ces travers de porcs marinés à la vapeur, un plat familial que je n’avais plus mangé depuis plus de huit ans car je ne l’avais vu dans aucun restaurant, même pas Chez Xu qui pourtant, propose des plats atypiques. Le service qui restait correct était assuré par une femme sympathique qui parlait français mais pas franchement rapide, je crains un peu pour la rapidité du servi ce quand il va y avoir du monde. La cuisine sortait les plats à un bon rythme et au bon moment mais étant le seul client, ce n’était pas dur.

Mon dîner :

Shao-maï à la vapeur (CHF 9.00)
~
Côtes de porc laquées (CHF 18.00)
~
Poisson à la vapeur cantonais (CHF 26.00)
Riz nature (CHF 3.00)
~
Thé hou kui, théière (CHF 5.00)
Café (CHF 3.50)

64.50 francs pour une personne

Travers de porc marinés à la vapeur (CHF 25.00)

22.50 francs en take-away

Comme d’habitude, j’ai pris des shao-maï vapeurs en entrée : Ils étaient servis par quatre dans le panier vapeur classique et de la sauce soja ou une sauce moutarde maison vinaigrée étaient proposées pour les accompagner. Les bouchées étaient plutôt petites mais j’ai bien aimé cette texture légèrement ferme avec un peu croquant car la farce à base de porc, de crevette et de champignons étaient hachées grossièrement.

Par gourmandise, j’ai craqué pour les côtes de porc laquées : Six ou sept morceaux de travers d’environ cinq centimètres, généreusement laqués et imprégnés de marinade pour un résultat très doux, sucré et collant, la viande était fondante avec juste ce qu’il fallait de gras.

En plat, j’ai pris un poisson à la vapeur cantonais qui était très bien préparé bien qu’il manquait un peu de peau vers la queue. Le poisson était un loup de mer, servi entier, ouvert par le ventre, baignant légèrement dans un peu de sauce soja un peu sucrée, il était recouvert d’une julienne de gingembre et de blanc de poireau, le tout était arrosé d’une louche d’huile bouillante. La chair était parfaitement cuite, elle était tendre, presque juteuse.

J’ai beaucoup aimé les travers de porc marinés à la vapeur, un plat que je n’avais pas mangé depuis longtemps, quel plaisir de pouvoir en remanger car c’était un plat que faisait ma défunte mère. Le goût était relevé, corsé par la présence de haricots noirs, un peu piquant avec ces piments émincés. C’est un plat particulier qui risque de plaire pour son originalité ou déplaire pour sa texture grasse et gélatineuse.

Poisson à la vapeur cantonais

Entre-temps, je suis retourné maintes fois chez eux, j’ai pu goûter aux brochettes de poulet (CHF 18.00) qui étaient servies par quatre, abondamment recouvertes d’une sauce légèrement relevée et accompagnée d’un peu de chou émincé, croquant et vinaigré, la viande était tendre avec une légère utilisation de bicarbonate, c’est plaisant de voir des brochettes de poulet “différente” que la plupart des restaurants asiatiques.

Brochettes de poulet

J’ai également testé les calmars croustillants (CHF 24.00) qui malheureusement bien que correct, restait très standard, les morceaux de calmars étaient justes enrobée d’une simple pâte à beignets puis frit et servi avec une sorte de sauce à base d’orange, douce à la texture sirupeuse, probablement faite maison. Personnellement,  c’est au Canard Pékinois que je trouve le meilleur calmars croustillant.

Calmars croustillants

J’ai trouvé leurs aubergines sautées à l’ail (CHF 15.00) excellentes avec une chair fondante, généreusement nappées de sauce, on y sentait bien l’ail. Le canard rôti désossé (CHF 28.00) s’en sortait plutôt bien mais à part quelques morceaux un peu trop secs et trop cuits, la majorité du plat était bon, la chaire était tendre et agréable, sans trop de graisse avec une peau croustillante. Le boeuf sauté aux cinq épices (CHF 24.00) était bon, c’était très parfumé, la viande émincée était très tendre et lisse (bicarbonate), il y avait également une bonne quantité de sauce pour ceux qui aiment saucer leur riz mais pas assez pour le qualifier de plat en sauce. Le potage aigre piquant (CHF 8.00) était de bonne facture, agréable, un peu moins fourre-tout que certains potages, il y avait du poulet, des champignons. Les nouilles sautées (CHF 18.00) étaient bonnes, copieuses avec à choix de la viande de poulet, boeuf ou agneau.

Aubergines sautées à l’ail

Dans l’ensemble, j’en suis très content de ce restaurant, les prix ne sont pas trop élevés, la cuisine est bien faite, les quantités correctes, c’est vraiment dommage qu’à chaque fois que je vais chez eux le soir, c’est presque vide, voir être l’unique client.

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.