Au Canard Pékinois à Lausanne (chinois)

Je ne suis pas retourné Au Canard Pékinois à Lausanne depuis environ 18 mois et c’est en compagnie d’un ami cuisinier que j’y reviens, c’est un lieu que j’ai fréquenté assez souvent par le passé car il y a des plats que j’aime spécialement. Il n’y a pas de grands changements, c’est le même cadre, même carte et personnes responsables.

Au Canard pékinois (place Chauderon 16, 1003 Lausanne, +41 21 329 03 23) est un restaurant chinois, situé au centre-ville, facile d’accès avec parkings, bus et métro à proximité. Ils sont ouverts du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30, l’espace thé et café est ouvert de 10h à 00h. Le cadre est typé chinois, richement décoré avec un aquarium implanté dans le sol, l’ambiance de ce jeudi soir est animée, nous arrivons tôt pour éviter d’être dans les horaires chargés 20h-21h, c’est bien rempli, je dis environ 60-70% du côté restaurant, tantôt relativement calme, parfois assez bruyant, une clientèle de trentenaire et plus, les jeunes “non accompagnés” sont peu nombreux, les prix expliquent probablement cela.

La carte des mets est bien étoffée avec un grand choix de dim sum, des spécialités et des plats peu communs parmi les différents produits : boeuf, porc, crevette, canard, poissons, agneau, etc. Les prix sont élevés, c’est l’un des tops restaurants chinois de Lausanne, un cadre soigné et un service occidental avec des gens formés ou en formation. Le service est rapide et souriant, majoritairement composé de stagiaires d’écoles hôtelières, ils ne parlent pas français ou peu, il faut privilégier l’anglais ou le chinois mais les responsables parlent parfaitement le français. La cuisine est rapide avec peu de pause, bon enchaînement.

Notre dîner :

Aumônières de noix de Saint-jacques (CHF 13.00)
Brochettes de seiches hachées aux châtaignes d’eau (CHF 13.00)
Raviolis vapeurs au porc et aux crevettes (CHF 13.00)
~
“Ma Po” tofu (CHF 32.00)
Seiche marinée au sel de piment frite (CHF 30.00)
Poulet au basilic (CHF 32.00)
Riz nature (CHF 4.00)
Riz cantonais (CHF 5.20)
~
San Pellegrino 50cl (CHF 5.60)
Bière pression 50cl (CHF 8.50) 2x

164.80 francs pour deux personnes

Après beaucoup d’hésitation pour choisir nos plats tellement que le choix est vaste, nous prenons les Aumônières de noix de Saint-jacques (deux pièces) qui sont bonnes, bien présentées et appétissantes, il y a du croustillant et nous sentons assez bien le goût de la Saint-Jacques.

2015_04_09_01

Nous prenons également des Brochettes de seiches hachées aux châtaignes d’eau (quatre pièces) qui ont moins d’impact à la présentation que les aumônières mais elles tiennent bien et sont faciles à manger, la farce est très spongieuse, on y sent bien le goût de la seiche mais pour celui de la châtaigne, ce n’est pas flagrant pour moi, c’est légèrement relevé et parsemé d’ail frit qui donne une touche gourmande et parfumée supplémentaire.

2015_04_09_02

Pour finir, en entrée nous prenons aussi des Raviolis vapeurs au porc et aux crevettes (quatre pièces) avec une farce très “mixée”, très lisse, c’est correct, bon mais pas sensationnel, à 13 francs les quatre, en termes culinaires, c’est plutôt moyen en rapport qualité-prix, il y a mieux ailleurs.

En plats principaux, nous avons un “Ma Po” tofu avec porc haché et crevette servi dans une sauce relevée et dans un pot en terre cuite très chaud et encore grésillante, c’est relevé mais ça reste à un niveau plus que tolérable puisque même moi je le mange.

2015_04_09_04

Il y a aussi de la Seiche marinée au sel de piment frite qui est l’un de mes plats favoris chez eux, pas trop relevé, il y a du croustillant et beaucoup de “peps” grâce à la garniture composée de piments frits, oignons, poivrons et des petits flocons de pâte frite.

2015_04_09_03

Le dernier plat est le Poulet au basilic fait avec de la volaille fraîche et servie avec des feuilles de basilic frits, c’est bon mais la chair est parfois un peu trop cuite. Mon Riz parfumé est bon bien que peu copieux, les bols chez eux sont plus petits que ce que l’on trouve en général dans les restaurants asiatiques.

2015_04_09_05

C’est un très bon restaurant chinois mais un peu trop cher, du moins pour moi, pour en faire une adresse “à aller souvent”, juste bien pour du “temps en temps” car malgré un très joli cadre, un service plus qualifié que la majorité des restaurants chinois avec une carte moins atypique, plus étoffée, les prix restent assez élevés, peut-être un peu trop chers car 32 francs pour un plat à base de tofu et 5.60 francs pour un demi-litre d’eau minérale mais les prix sont peut-être légitimes car le loyer ne doit pas être bon marché et le personnel est nombreux même si le salaire d’un stagiaire n’est guère élevé.

Dernière petit chose, mon ami et moi-même finissons le repas avec la bouche pâteuse avec nos langues et lèvres endolories, ça sent fort un peu l’abus de glutamate et c’est fort dommage car souvent j’entends des clients dirent “c’est bon, la viande est tendre, elle a du goût”. C’est la magie du glutamate et du bicarbonate !

Je suis également présent sur FacebookInstagram ou Twitter. Faites un like, suivez, regardez, abonnez-vous, cela me sera d’une grande aide pour moi. Si vous souhaitez me connaître plus c’est par ici : Qui suis-je. Merci.

2 réflexions sur “Au Canard Pékinois à Lausanne (chinois)

  1. Ah les restos chinois et le glutamate. Même le “haut de gamme” du coin n’y échappe pas.
    Clairement le Canard Pékinois offre un peu plus que les autres, surtout au niveau des dim sum. C’est, dirais-je, là qu’il fait une véritable différence. Mais se faire un repas dim sum là-bas, je n’ose imaginer l’addition.
    Pour le reste, c’est bon.. Mais bicarbonate et glutamate sont toujours autant utilisés et les prix sont chers, sans doute plus justifiés par le personnel et l’emplacement que la véritable qualité de l’assiette.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.